ORDONNANCES : LA DIFFICILE MISE EN PLACE DES CSE SE CONFIRME

10 déc

ORDONNANCES : LA DIFFICILE MISE EN PLACE DES CSE SE CONFIRME

En juin dernier, Philippe Portier, secrétaire national de la CFDT chargé de l’évolution des règles du dialogue social, n’était guère optimiste quant à la mise en œuvre des comités sociaux et économiques (CSE). « Une majorité d’entreprises aborde la mise en place du CSE sous un angle exclusivement comptable, dans une recherche d’affaiblissement de la représentation des salariés. » Ce n’est pas le bilan d’étape du comité d’évaluation des ordonnances, présenté aux partenaires sociaux le 27 novembre, qui modifiera cette perception.

??????????????

Alors qu’à peine 20 % des entreprises de plus de 11 salariés ont installé un CSE, ce début de mise en place est décrit comme « une occasion ratée », de l’aveu même des trois coprésidents du comité d’évaluation. Sans surprise, la qualité des accords va de pair avec celle du dialogue social. Là où ce dernier fait défaut, il n’est pas rare de voir les employeurs en profiter pour réduire les moyens en heures totales de délégation comme en nombre de militants.

Outiller et accompagner les équipes

« Cela ne fait que confirmer ce que dit depuis le début la CFDT, insiste Philippe Portier : la mise en place des CSE aurait dû se faire sur un mode supplétif, c’est-à-dire que les accords de mise en place des CSE auraient pu adapter largement de qui était proposé par la loi mais qu’à défaut d’accord les moyens soient notoirement conservés. » Il reste désormais un an, jusqu’au 31 décembre 2019, à toutes les entreprises de plus de 11 salariés pour mettre en place un CSE, donc accompagner les équipes à négocier les meilleurs accords possible et tenter de faire comprendre à la ministre du Travail la nécessité de redresser la barre.

DÉCLARATION DES ORGANISATIONS SYNDICALES CFDT, CGT, FO, CFE-CGC, CFTC, UNSA, ET FSU

7 déc

DÉCLARATION DES ORGANISATIONS SYNDICALES CFDT, CGT, FO, CFE-CGC, CFTC, UNSA, ET FSU

Les organisations syndicales CFDT, CGT, FO, CFE-CGC, CFTC, UNSA, et FSU se sont retrouvées ce jeudi 6 Décembre pour échanger sur l’actualité sociale.

 

th-670x670-intersyndicale.jpg

Elles rappellent que, depuis des mois, face aux inégalités sociales et territoriales, elles ont réclamé des politiques publiques permettant de la justice sociale. Elles rappellent aussi que, depuis des mois, elles ont appelé le gouvernement à les écouter à travers un véritable dialogue social.

Aujourd’hui, dans un climat très dégradé, la mobilisation des gilets jaunes a permis l’expression d’une colère légitime. Le gouvernement, avec beaucoup de retard, a enfin ouvert les portes du dialogue.

Nos organisations s’y engageront, chacune avec ses propres revendications et propositions, en commun chaque fois que cela sera possible. Les sujets du pouvoir d’achat, des salaires, du logement, des transports, de la présence et de l’accessibilité des services publics, de la fiscalité doivent trouver enfin des débouchés concrets, créant les conditions sociales d’une transition écologique efficace parce que juste.

Le dialogue et l’écoute doivent retrouver leur place dans notre pays. C’est pourquoi nos organisations dénoncent toutes formes de violence dans l’expression des revendications.

La CFDT, la CGT, FO, la CFE-CGC, la CFTC, l’UNSA, la FSU appellent le gouvernement à garantir enfin de réelles négociations. Cela suppose qu’elles soient larges, ouvertes et transparentes, au niveau national comme dans les territoires.

 

fichier pdf 2018_12_06_declaration_commune_des_organisations_syndicales

Circulaire service juridique « représentants de proximité »

7 déc

Circulaire service juridique « représentants de proximité »

06 dec 06dec 2018

fichier pdf Le représentant de proximité

Prime d’Ancienneté

28 nov

Prime d’Ancienneté

S’engager pour chacun, Agir pour tous 

cfdt 1

La CFDT, une fois de plus, prend ses responsabilités 

L’accord NAO de 2009 comprenait en son article 2 une mesure permettant de revaloriser les salaires conventionnés (régit par la convention collective) servant au calcul de la prime d’ancienneté.

Suite à une écriture du texte portant à interprétation, un litige était donc en cours depuis 2010.

Quelles options s’offraient à nous ?

fichier pdf Tract prime d’anciennté

Tract CFDT : Septembre 2018

28 nov

Tract CFDT : Septembre 2018
  1. Stop aux Pannes Récurrentes
  2. MY ID Travel : la CFDT fait avancer le sujet des billets ZED
  3. TELETRAVAIL : Un nouvel accord qui ne sert à rien !

 

fichier pdf Tract CFDT septembre 2018

 

 

Tract CFDT : Octobre 2018

28 nov

Tract CFDT : Octobre 2018
  1. Accord Télétravail………….Suite
  2. Passerelle AF
  3. URSSAF
  4. Incentives
  5. My IDTravel
  6. Locaux
  7. LA CFDT  Bluelink s’implante à Strasbourg

fichier pdf Tract CFDT octobre 2018

cfdt 1

PRIME D’ANCIENNETE : NEGOCIATION OU STATU QUO

28 nov

PRIME D’ANCIENNETE : NEGOCIATION OU STATU QUO

Depuis 2009, le direction nous spolie notre prime d’ancienneté.

La CGT et la CFDT ne cessent d’interpeller la direction sur la non applications des

ACCORD COLLECTIFS, et ce, depuis plusieurs années. 

Suite à notre courrier du 13 mars 2018, une réunion a eu lieu le 15 mars à 9h30.

Au cours de cette négociation nous avons demandé que cette problématique soit réglée. 

QUE PREVOIT LA LOI ?

L’article L3245-1 prévoit une rétroactivité de 3 ans de salaire à la date de la demande. 

NOUS REVENDIQUONS :

  • La régularisation immédiate des 3 dernières années
  • l’application du dipositif sur toute l’année 2018

soit 4 ans de revalorisation 

VOS ELUS CFDT ET CGT RESTENT A VOTRE DISPOSITION ET A VOTRE ECOUTE

fichier pdf prime ancienneté

NAO 2018: les principales propositions de la CFDT Bluelink

28 nov

NAO 2018: les principales propositions de la CFDT Bluelink

NAO

 

fichier pdf NAO 2018.pptx

INQUIÉTUDE SUR LA SITUATION SOCIALE

25 nov

INQUIÉTUDE SUR LA SITUATION SOCIALE

Le Bureau national de la CFDT, réuni les 21 et 22 novembre 2018, s’inquiète d’une situation sociale dégradée qui témoigne d’une société française de plus en plus fragmentée. Cette situation doit nous alerter collectivement sur le besoin urgent d’une réelle délibération démocratique à travers un dialogue respectueux et  organisé.

situation social

fichier pdf Declaration_du_bureau_national_de_la_cfdt

Comité social et économique (CSE)

23 nov

Comité social et économique (CSE)

Vérifié le 19 janvier 2018 – Direction de l’information légale et administrative (Premier ministre)

CSE

Le comité social et économique (CSE) remplace les représentants élus du personnel dans l’entreprise. Il fusionne l’ensemble des instances représentatives du personnel (IRP), délégués du personnel (DP), comité d’entreprise (CE) et comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT). Le CSE devra être mis en place dans toutes les entreprises concernées le 1er janvier 2020 au plus tard.

Comité social et économique (CSE)

 

12345...8

liberté de blasphème pour tous |
Lampo |
MEDIATION URBAINE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Infirmiersenasie
| Anciano pero contento
| Victor Coudesabot